L’intérim. (2007). La Découverte (« Repères »).

On estime à deux millions le nombre d’intérimaires dont les missions représentent chaque année en France l’équivalent d’environs 600 000 emplois à temps plein.

Parallèle à la montée du chômage de masse et d’autres types d’emplois non durables, l’essor considérable du travail en intérim intervenu depuis le milieu des années 1970 a fait des entreprises de travail temporaire l’un des premiers employeurs privés du pays.

Né comme une forme d’emploi temporaire de remplacement, l’intérim est devenu un outil de flexibilité auquel la loi a progressivement reconnu un rôle de plus en plus large.

Comment fonctionne le travail intérimaire ? Pourquoi un nombre croissant d’entreprises et de salariés y recourent-ils ? Est-ce un choix ou une contrainte ? Quels effets l’intérim produit-il sur le rapport au travail et sur le mode de vie ? Comment expliquer la mutation du système d’emploi dont participe la poussée de l’intérim ? Vivons-nous la généralisation d’une instabilité aliénante due à l’explosion sans limites des emplois précaires ou l’émergence d’une mobilité épanouissante faite de transitions choisies ?

© Éd. La Découverte, 2007

Documents