Travaux du Réseau d’étude sur les stages et leur gouvernance (le RESTAG)

Fondé en 2010, le Réseau d’étude sur les stages et leur gouvernance donne l’occasion à des chercheurs de disciplines et de nationalités différentes de travailler sur la question des stages et d’échanger avec des praticiens du stage et des acteurs socio-économiques.

Présentation du RESTAG.

Fondé dans la foulée des deux colloques organisés par le Largotec à l’Université Paris Est Créteil ("Les Stages et leur gouvernance en débat") et par l’École des Ponts ParisTech à Marne-la-Vallée ("Les Stages dans la formation d’ingénieur") en juin 2010, le RESTAG (Réseau d’étude des stages et de leur gouvernance) / RENIG (Research Network on Internships and their Governance) s’articule autour de trois axes : • un axe "observatoire" permettant la remontée et le partage d’expériences sur les stages et leur gouvernance ; • un axe "ressources communes" servant au suivi et au référencement d’études statistiques ou qualitatives, d’articles, de livres et de communications, de la règlementation, de chartes et codes d’universités, d’écoles ou d’entreprises ; • un axe "recherche-action" donnant les moyens de mutualiser des terrains d’enquête, de confronter des hypothèses de travail et des résultats d’études.

À ce titre, le RESTAG/RENIG a vocation à s’ouvrir :
- aux chercheurs de toutes disciplines et de différents pays intéressés par le stage et sa gouvernance,
- aux praticiens du monde de la formation qui envoient et évaluent des stagiaires ainsi qu’à ceux du monde de l’entreprise, des administrations publiques et des associations qui accueillent, encadrent et parfois recrutent ces mêmes stagiaires.
- aux acteurs sociaux et organisations réunissant de tels praticiens : représentants d’universités, d’écoles ou d’UFR ; organisations patronales et professionnelles, organisations de stagiaires, syndicats de salariés et syndicats d’étudiants.

Site web : http://largotec.u-pec.fr/reseaux/restag/

Adresse électronique : restag@univ-paris-est.fr

Co-représentants du Réseau : Dominique Glaymann (Largotec, Upec) et Victor Gómez Frías (Latts, École des Ponts, ParisTech).

Documents