Le stage, un dispositif de formation riche, sous conditions

Présentation de la communication

Cette communication qui concerne le stage au sein des cursus de formation post-bac s’appuie sur une recherche collective entamée en 2006 . Après une enquête qualitative auprès d’élèves et d’étudiants interrogés au cours d’entretiens collectifs et auprès de responsables de stage d’établissements d’enseignement supérieur, des échanges lors de séminaires, de journées d’étude et de colloques nous ont permis de peaufiner différentes hypothèses . Elles ont ensuite été testées et complétées au cours d’échanges individuels et collectifs, notamment dans des ateliers mêlant chercheurs et praticiens. Cette étude se poursuit, notamment dans le cadre d’un contrat de recherche avec l’Apec sur le tutorat.

Ces stages constituent des participations observantes en situation de travail permettant de découvrir des réalités professionnelles, de mettre en œuvre des connaissances et d’expérimenter des compétences en milieu de travail. Ils recèlent des apports en formation, en socialisation et en professionnalisation.

Ce potentiel suppose des conditions concrétisant une dimension pédagogique sans laquelle les stages risquent de dériver soit vers des périodes « d’occupation » sans utilité autre que de remplir les CV tout en laissant les places en amphi à d’autres étudiants inscrits (payant leurs droits) ou vers des abus économiques d’organisations faisant travailler des jeunes quasi-gratuitement avec le double effet de priver d’emploi des débutants (qui pourraient exercer ces mêmes fonctions avec un contrat de travail) et d’institutionnaliser une norme d’emploi dégradée pour les jeunes diplômés en début de vie active.

En analysant les conditions d’efficacité du stage, nous discuterons du rôle complémentaire du tutorat de terrain, de l’encadrement par un enseignant référent et de la posture réflexive de l’étudiant qui montre que tout stage n’est pas un « bon » stage et qu’il n’y a pas d’apprentissage automatique par la confrontation à « la pratique ».