Une analyse renouvelée du modèle Exit, Voice, Loyalty, Negelct : apports d’une approche longitudinale et conceptuellement élargie (M@n@gement, 2012)

Avec François Grima

Cet article poursuit un double objectif : valider et enrichir les derniers élargissements théoriques du modèle EVLN et identifier les ressources mobilisées par les acteurs utilisant les différentes options.

Les résultats d’une enquête longitudinale auprès de 38 intérimaires de plus de 45 ans confirment la pertinence des distinctions entre Exits effectif et envisagé, Voices passive et active, Loyalties passive et active et l’extension conceptuelle du Cynicism. Deux nouvelles options émergent : l’Exit rêvé et le Neglect brutal.

L’étude dynamique montre que l’équilibre entre les options destructives (Cynicism, Neglect et Exit) et constructives (Voice et Loyalty) observé au démarrage de la relation avec l’employeur passe durant la phase d’installation à un rapport deux tiers / un tiers au profit des options destructrices.

Différentes variables et ressources mobilisées (satisfaction passée, alternatives professionnelles faibles, ambitions professionnelles, contraintes financières fortes) aident à comprendre la variété des formes de la dynamique globale de destruction de la relation avec l’employeur.