Faire face à un déclassement social : le cas des jeunes diplômés précaires prisonniers des stages. (Management et avenir, 2010)

Avec F. Grima (IRG)

Ce travail étend les résultats de recherches passées sur les travailleurs contingents à la situation paradoxale vécue par des jeunes très diplômés contraints d’accumuler des stages.

Plus précisément, cette recherche vise à comprendre de quelles façons et avec quelles ressources ces jeunes formés pour un emploi qualifié, voire très qualifié, font face à une trajectoire professionnelle précaire synonyme de risque de déclassement auxquels ils ne s’attendaient pas.

Fondés sur des entretiens semi-directifs avec 51 jeunes confrontés à cette situation, nos résultats attestent de la nature destructrice du déclassement qui se révèle synonyme de fragilité sociale et d’angoisse sur la trajectoire professionnelle comme dans la relation à l’autre qui peut être perçu comme un ennemi.

Pour autant, ce travail qui analyse différentes postures permettant de gérer ce déclassement met à jour l’existence d’une dynamique de construction de carrière articulant acceptation et révolte. L’analyse des fondements de ces tactiques révèle l’importance de plusieurs facteurs de contingence facilitant leur usage.


This work extends the findings of research carried out on contingent workers to the paradoxical situation in which highly qualified youngsters find themselves, with no other choice but to do internship after internship. To be more exact, this research seeks to understand how and with what resources these young people - trained for a qualified, or even highly qualified, job - cope with a precarious career path synonymous with the risk of a drop in status that they weren’t expecting.

Based on semi-directive interviews with 51 such youngsters, our findings attest to the destructive nature of downgrading that turns out to be synonymous with social fragility and anxiety on the career path and in relations with other people who may be perceived as an enemy.

For all that, this work, which analyzes different positions for dealing with this downgrading, updates the existence of a career building process combining acceptance and revolt. The analysis of the foundations of these tactics reveals the importance of several contingency factors facilitating their use.